LE RISQUE ROUTIER

Quel que soit le secteur d’activité d’une entreprise, ses salariés sont régulièrement amenés à se déplacer ce qui les expose au risque routier.

Ce risque se définit comme une mise en danger de soi et des autres, au cours d’un déplacement, qu’il soit motorisé ou non.

Aujourd’hui les accidents de la route sont la 1ère cause de mortalité au travail.

un risque professionnel à part entière

Lorsqu’un salarié est amené à se déplacer dans le cadre de son poste de travail, il est exposé au risque routier de mission. Ce risque doit être évalué, comme tout autre risque professionnel de l’entreprise.

D’autant plus qu’en mission, le risque est majoré par des injonctions très paradoxales :

 

 

Chaque salarié conducteur est soumis aux obligations du Code de la Route et peut voir sa responsabilité pénale engagée en cas d’infraction.

Quant à l’employeur, le code du travail fait peser sur lui une obligation de sécurité de résultat pour ses salariés. Cette obligation continue de s’appliquer lorsque le salarié est en mission sur la route pour son entreprise, y compris dans son véhicule personnel.

Pour les entreprises, il est primordial de mettre en place une démarche de prévention du risque routier de mission, afin de sécuriser les déplacements des collaborateurs.
Pour les salariés, il est impératif de respecter les actions de prévention mises en place dans son entreprise.

Adopter une démarche préventive

Toute démarche débute par l’identification des risques. Cette étape fait émerger les facteurs de risques, qui doivent ensuite être classés et priorisés.

 

 

Les actions préventives sont ensuite à définir pour chaque facteur de risque. Il convient de les tracer, les planifier, puis les évaluer sur le long terme. Le tout est inscrit dans un plan d’action.

Ce dernier donne une vision d’ensemble de la démarche préventive afin d’améliorer le management :

  • des déplacements
  • du parc
  • des communications
  • des compétences

Etre accompagné pour la prévention

Pour vous accompagner dans vos démarches, vous pouvez vous appuyer sur votre service de santé au travail.

N’hésitez pas à contacter votre médecin du travail et son équipe pluridisciplinaire.

Pour en savoir plus :