Retrouver sur cette page toutes les mesures et dispositifs pour les salariés

Pour rappel une hotline est disponible de 8h-12h30/13h30-16h30 aux numéros suivants :

04.76.35.56.03 pour le secteur de Moirans

04.76.05.42.00 pour le secteur de Voiron

04.76.35.71.89 pour le secteur de Colombe

04.74.20.38.44 pour le secteur de La Côte St André

 

FICHES CONSEILS  METIERS :

 

JE SUIS UNE PERSONNE A RISQUE ? :

Sont considérées comme personnes à risques : 

  • les femmes enceintes ;
  • les personnes atteintes de maladies respiratoires chroniques (asthme, bronchite chronique…) ;
  • les personnes atteintes d’insuffisances respiratoires chroniques ;
  • les personnes atteintes de mucoviscidose ;
  • les personnes atteintes d’insuffisances cardiaques (toutes causes) ;
  • les personnes atteintes de maladies des coronaires ;
  • les personnes avec antécédents d’accident vasculaire cérébral ;
  • les personnes souffrant d’hypertension artérielle ;
  • les personnes atteintes d’insuffisance rénale chronique dialysée ;
  • les personnes atteintes de Diabète de type 1 insulinodépendant et de diabète de type 2 ;
  • les personnes avec une immunodépression :
    • personnes atteintes de pathologies cancéreuses et hématologiques, ou ayant subi une transplantation d’organe et de cellules souches hématopoïétiques,
    • personnes atteintes de maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement,
    • personnes infectées par le VIH ;
  • les personnes atteintes de maladie hépatique chronique avec cirrhose ;
  • les personnes présentant une obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40.

Conformément aux décisions gouvernementales, ces personnes doivent impérativement rester à leur domicile, en arrêt de travail, si aucune solution de télétravail n’est envisageable.

Elles peuvent se connecter directement sans passer par l’employeur ni par leur médecin traitant sur le site www.declare.ameli.fr  pour demander un arrêt de travail d’une durée initiale de 21 jours.

Cet arrêt pourra être déclaré rétroactivement à la date du vendredi 13 mars. Attention la télédéclaration pour les personnes fragiles ne concerne pas les personnels des établissements de soin et nécessite l’avis du médecin du travail.

 

JE LIMITE MES DÉPLACEMENTS

À partir du 11 mai 2020, la France rentre dans une période de déconfinement progressif. Celui-ci implique une modification des restrictions de déplacement en vigueur depuis le 17 mars.

Retrouvez toutes les informations sur la stratégie de déconfinement sur la plateforme :

gouvernement.fr/info-coronavirus external link

La déclaration est exigée lorsque le déplacement conduit à la fois à sortir :

  • d’un périmètre défini par un cercle d’un rayon de 100 km autour du lieu de résidence (la distance de 100 km est donc calculée «à vol d’oiseau»),
  • du département.

 

Il n’est pas nécessaire de se munir de la déclaration :

  • pour les déplacements de plus de 100 km effectués au sein de son département de résidence.
  • pour les déplacements en dehors du département de résidence, dans la limite de 100km.

 

Déclaration de déplacement en dehors de son département et à plus de 100km de sa résidence

large
 
 

JE DOIS GARDER MON ENFANT :

En raison de la fermeture des crèches et établissements scolaires durant l’épidémie de coronavirus, les parents contraints de rester chez eux pour garder leurs enfants et ne pouvant assurer leur activité en télétravail disposent de deux régimes d’indemnisation à compter du 1er mai 2020 : le dispositif d’activité partielle pour les salariés et l’arrêt de travail dérogatoire pour les non-salariés.

 

* Personnes salariées

Les salariés du secteur privé relevant du régime général, du régime agricole ou d’un régime spécial de Sécurité sociale qui bénéficiaient d’un arrêt de travail dérogatoire jusqu’au 30 avril 2020, basculent vers un dispositif d’activité partielle à compter du 1er mai 2020 s’ils sont toujours dans l’impossibilité d’exercer leur activité professionnelle.

En application de l’article 20 de la seconde loi de finances rectificative pour 2020 , ce changement de régime d’indemnisation vise à réduire une baisse trop importante de leur rémunération.

 

* Comment s’effectue le placement en activité partielle des salariés ?

Si vous étiez en arrêt de travail pour garde d’enfant et que vous ne pouvez pas reprendre votre activité professionnelle, vous êtes placé en activité partielle à compter du 1er mai. Pour ce faire, l’employeur :

  • ne doit plus déclarer d’arrêt de travail sur le site « declare.ameli.fr » ;
  • effectue un signalement de reprise anticipée d’activité via la déclaration sociale nominative (DSN) pour les arrêts en cours dont le terme est fixé à une date postérieure au 30 avril ;
 

* Quelle indemnisation pour les salariés en activité partielle ?

À partir du 1er mai, les salariés placés en activité partielle percevront une indemnité à hauteur de 70 % du salaire brut (environ 84  % du salaire net) et de 100 % pour les salariés rémunérés au niveau du Smic.

Cette indemnité sera versée par l’entreprise à l’échéance normale de paie.

Cette mesure permet d’éviter une perte de rémunération trop importante sur le long terme. Par exemple, sans ce placement en activité partielle, le niveau d’indemnisation serait de 66 % du salaire après 30 jours d’arrêt et de 50 % du salaire au bout de 60 jours d’arrêt pour les salariés justifiant d’une ancienneté inférieure à 5 ans.